Délégation de la Faculté de l’Université LMU à la COP28.

Date:

Trois membres du corps professoral de l’LMU ont assisté à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Melissa Fitzpatrick, professeure adjointe en gestion à la Faculté d’administration des affaires de l’LMU, Tyler Harlan, professeur associé en études urbaines et environnementales à la Faculté des arts libéraux de l’LMU Bellarmine College, et Rebecca Wall, professeure adjointe d’histoire à la BCLA, ont représenté l’université et se sont engagés dans l’échange d’idées, l’exploration de solutions et le renforcement de partenariats collaboratifs à l’échelle mondiale. COP28 était la plus grande itération de la conférence sur les changements climatiques à ce jour, rassemblant environ 85 000 participants du 30 novembre au 12 décembre 2023.

“Je suis incroyablement reconnaissante d’avoir eu l’opportunité d’assister à la COP28 [28e Conférence des Parties] et de participer à la collaboration mondiale pour essayer de trouver des solutions viables au plus grand problème d’action collective de l’humanité”, a déclaré Fitzpatrick. “Étant donné que mes recherches se concentrent sur l’éthique et la durabilité – en particulier, réfléchir à la manière de faire évoluer, de changer et d’appliquer des valeurs au service du bien-être – il a été inspirant mais aussi très humble de constater que les complexités de la théorie deviennent effectivement pratiques.”

La COP28 de la CCNUCC fait partie d’une série annuelle de conférences où les dirigeants mondiaux, les scientifiques et les activistes se réunissent pour discuter et explorer des mesures de lutte contre le changement climatique. Ces conférences sont le principal forum mondial pour la prise de décisions multilatérales sur le changement climatique, avec la participation de presque tous les pays.

En 2020, l’LMU a obtenu le statut d’observateur officiel non gouvernemental auprès de la CCNUCC, ouvrant la possibilité pour la communauté universitaire de participer activement aux conversations internationales sur le changement climatique. Bien que la COP28 ait été la première fois que l’LMU a envoyé une délégation à la conférence, le Bureau des affaires locales et mondiales travaille depuis longtemps à intégrer les objectifs de développement durable des Nations unies (ODD) dans le programme d’études, les événements, les partenariats, etc.

“L’assistance historique de notre délégation facultaire à la COP28 marque une étape significative pour l’LMU, montrant l’esprit pionnier de notre institution dans l’intégration de la durabilité mondiale dans l’enseignement supérieur”, a déclaré Roberta Espinoza, vice-rectrice aux affaires locales et mondiales. “Cette participation inaugurale souligne non seulement notre engagement envers l’engagement mondial et la protection de l’environnement, mais établit également un précédent pour la manière dont les établissements académiques peuvent jouer un rôle actif dans le dialogue international sur le changement climatique, favorisant une culture d’innovation et de responsabilité parmi nos étudiants, notre corps professoral, notre personnel et l’ensemble de la communauté universitaire.”

Fort de leurs perspectives acquises lors de la conférence, deux membres de la délégation facultaire ont récemment participé au symposium “Cry of the Earth, Cry of the Poor: The Issue of Water” du Centre pour la réconciliation et la justice CSJ. La séance, intitulée “Un regard depuis Dubaï : Insights from the United Nations Climate Change Conference (COP28)”, a mis en vedette Espinoza, Wall et Fitzpatrick alors qu’ils partageaient leurs expériences de participation à la COP28, y compris des idées sur les délibérations officielles et les conversations avec des experts du climat, des responsables gouvernementaux et des militants.

“Les expériences de première main de Melissa, Tyler et Rebecca à la COP28 sont devenues une source riche d’inspiration et d’inspiration pour notre communauté de l’LMU que nous prévoyons de continuer en envoyant des délégations aux futures conférences des Nations unies sur le changement climatique”, a déclaré Espinoza.

Le financement de la délégation COP28 provenait des affaires locales et mondiales et du bureau du recteur. Un appel à candidatures pour les participants à la délégation de l’LMU à la COP29, qui se tiendra en novembre à Bakou, en Azerbaïdjan, sera annoncé en avril.

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related

Rencontre entre Abdullah bin Zayed et Ministre de la Défense slovaque

...full and speedy recovery of Robert Fico, Prime Minister of Slovakia. The UAE top diplomat and Kaliňák reviewed the bilateral cooperation between...

“VML brille aux Awards Sannis 2024”

...Bogotá, Buenos Aires, Santiago, and Dubai....

Première bravoure à Zurich.

...These are of course many plus points for a spot. One from Dubai appeared twice, but both times not in daylight,...

ELFBAR wins the award for best innovation at the World Vape Show 2024 in Dubai’ -> ‘ELFBAR remporte le prix de la meilleure innovation...

...cœur du développement de produits axés sur l'expérience utilisateur d'ELFBAR DUBAÏ, Émirats arabes unis, 13 juin 2024 /PRNewswire/ -- ELFBAR, leader mondial...