IEA rapporte une hausse modérée des émissions mondiales en 2023.

Date:

Selon de nouvelles données de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), les émissions mondiales de carbone liées à l’énergie ont ralenti en 2023 en raison de l’expansion continue des énergies renouvelables, de l’énergie nucléaire et des véhicules électriques.

En 2023, les émissions mondiales de carbone liées à l’énergie ont atteint un niveau record de 37,4 milliards de tonnes. Cependant, selon le dernier rapport de l’AIE, l’augmentation de 410 millions de tonnes, soit 1,1 %, est inférieure à celle de 2022, qui était de 490 millions de tonnes.

La raison de cette croissance plus faible des émissions est due à la croissance continue des technologies propres, telles que le solaire photovoltaïque, l’énergie éolienne, l’énergie nucléaire et les voitures électriques. Selon l’AIE, sans ces technologies, l’augmentation des émissions de CO2 dans le monde au cours des cinq dernières années aurait été trois fois plus importante.

La hausse globale des émissions liées à l’énergie aurait été considérablement plus faible si ce n’avait pas été de la faible production hydroélectrique causée par des sécheresses extrêmes en Chine, aux États-Unis et dans plusieurs autres économies. Ces économies ayant dû se tourner vers des alternatives de combustibles fossiles pour la génération d’électricité, cela a entraîné plus de 40 % de l’augmentation des émissions mondiales de CO2 en 2023.

La baisse mondiale des émissions a été réalisée malgré la croissance du PIB dans les économies avancées. Le rapport indique que l’année dernière a été la première au cours de laquelle au moins la moitié de la génération d’électricité dans les économies avancées provenait de sources renouvelables ou à faibles émissions comme les énergies renouvelables et le nucléaire.

De plus, de 2019 à 2023, le déploiement des énergies propres a dépassé celui des combustibles fossiles par un facteur de deux.

Cependant, avec les technologies d’énergie propre principalement déployées dans les économies avancées et en Chine, l’AIE souligne la nécessité de plus d’efforts internationaux pour accroître les investissements en énergie propre et leur déploiement dans les économies émergentes et en développement.

En 2023, les économies avancées et la Chine représentaient 90 % des nouvelles centrales solaires photovoltaïques et éoliennes dans le monde, ainsi que 95 % des ventes de véhicules électriques. En 2023, la Chine a ajouté autant de capacité solaire photovoltaïque qu’en 2022 dans le monde.

“La transition vers les énergies propres se poursuit rapidement et réduit les émissions – même avec une croissance plus soutenue de la demande mondiale d’énergie en 2023 qu’en 2022”, a déclaré le directeur exécutif de l’AIE, Fatih Birol.

“Les engagements pris par près de 200 pays lors de la COP28 à Dubaï en décembre montrent ce que le monde doit faire pour mettre les émissions sur une trajectoire à la baisse. Plus important encore, nous avons besoin d’efforts bien plus importants pour permettre aux économies émergentes et en développement d’augmenter les investissements dans les énergies propres”.

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related

Enhancing the UAE’s Financial and Trade Hub through Payment Development Initiatives – PRWire

PRWire

Enhancing the UAE’s Financial and Trade Hub through Payment Development Initiatives The UAE’s Steering Committee and National SWIFT User Group...

Enhancing the UAE’s Financial and Trade Hub through Payment Development Initiatives appeared first on PRWire Press release Distribution Service.

Rencontre entre Abdullah bin Zayed et Ministre de la Défense slovaque

...full and speedy recovery of Robert Fico, Prime Minister of Slovakia. The UAE top diplomat and Kaliňák reviewed the bilateral cooperation between...

“VML brille aux Awards Sannis 2024”

...Bogotá, Buenos Aires, Santiago, and Dubai....

Première bravoure à Zurich.

...These are of course many plus points for a spot. One from Dubai appeared twice, but both times not in daylight,...