L’ADFD des EAU finance des projets pour 9,6 milliards de dollars dans 42 pays africains.

0
3

En 2023, l’ADFD a dirigé une initiative de 4,5 milliards de dollars des EAU pour renforcer l’infrastructure des énergies propres en Afrique.

Au cours des quatre dernières décennies, le Fonds d’Abu Dhabi pour le Développement (ADFD) a investi 35,3 milliards de dirhams des Émirats arabes unis (9,6 milliards de dollars) dans des projets de développement durable dans 42 pays africains. En tant que partenaire stratégique, l’ADFD a apporté un soutien essentiel pour aider ces nations à atteindre leurs objectifs de développement.

En 2023, l’ADFD a joué un rôle clé dans une initiative émiratie d’une valeur de 16,5 milliards de dirhams des EAU (4,5 milliards de dollars) pour améliorer l’infrastructure des énergies propres en Afrique. Cette initiative, soutenue par les secteurs public et privé, a été forgée en collaboration avec le fonds Africa50, une plateforme d’investissement panafricaine.

Mohammed Saif Al Suwaidi, directeur général de l’ADFD, a souligné l’engagement des Émirats arabes unis à soutenir les nations africaines dans leur quête de progrès économique et social. Au cours de la dernière décennie, l’ADFD a apporté une contribution significative au développement des infrastructures, à la diversification économique et à libérer tout le potentiel des économies africaines, a-t-il ajouté.

Dans le domaine de l’énergie solaire à Togo, l’ADFD a financé le Complexe photovoltaïque Mohamed bin Zayed de 50 MW dans la province de Blitta, qui alimente plus de 158 000 foyers et PME en électricité durable. En 2022, ADEX a signé un accord avec le ministère de l’Économie et des Finances du Togo pour étendre la capacité du parc solaire à 70 MW et installer un système de stockage d’énergie de 4 MW-heure.

De plus, en Sierra Leone, l’ADFD a financé une centrale solaire de 6 MW à Freetown, améliorant la stabilité du réseau électrique national et fournissant de l’énergie aux villages ruraux.

Le projet routier Nuno-Modogashe au Kenya, financé avec 37 millions de dirhams des EAU (10 millions de dollars), vise à faciliter le transport dans le nord-est du Kenya, où se trouvent 75 % du bétail du pays, en reliant le nord et le sud du Kenya avec les pays voisins.

L’ADFD a également financé des projets sur le fleuve Sénégal, le neuvième plus long fleuve d’Afrique, traversant la Guinée, le Mali, le Sénégal et la Mauritanie. L’investissement de 99 millions de dirhams des EAU (26,95 millions de dollars) couvre des projets hydroélectriques et d’irrigation.

En outre, aux Seychelles, l’ADFD a financé deux projets d’énergie renouvelable sur les îles Romainville et Mahé d’une valeur de 64,2 millions de dirhams des EAU (17,47 millions de dollars) pour stimuler la production d’énergie renouvelable du pays.

Au Lesotho, l’ADFD a financé le projet de réseau d’eau de Butha-Buthe avec 73 millions de dirhams des EAU (19,87 millions de dollars), fournissant 9 000 mètres cubes d’eau potable par jour pour répondre aux besoins résidentiels et industriels jusqu’en 2045, réduisant les maladies hydriques de 50 %.

Le Gudule General Hospital au Soudan du Sud, financé avec une subvention de 36 millions de dirhams des EAU (9,8 millions de dollars), soutient le secteur de la santé en établissant un hôpital de 60 lits équipé de installations médicales modernes pour servir Juba et ses environs.

Pour plus d’informations sur la durabilité, cliquez ici.