Le ministre salue la réunion de l’OMC et adopte une déclaration – Business Malawi.

0
9

La 13e Conférence ministérielle (MC13) de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a conclu à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis, avec l’adoption d’une déclaration ministérielle établissant un programme de réforme tourné vers l’avenir de l’organisation.

Dans une interview, le ministre du Commerce et de l’Industrie, Sosten Gwengwe, a décrit la conférence comme un succès, affirmant que les questions nécessitant une convergence ont été traitées avec un esprit de compromis.

«C’était un bon forum pour faire avancer le commerce mondial. Le Malawi, comme tout autre pays en développement, a fait entendre sa voix non seulement en tant que pays, mais aussi en tant que membre du bloc de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique», a-t-il déclaré.

La conférence a rassemblé près de 4 000 ministres, hauts responsables du commerce et autres délégués des 164 pays membres et observateurs de l’OMC, ainsi que des représentants de la société civile, des entreprises et des médias mondiaux.

Initialement prévue du 26 au 29 février, la conférence a été prolongée pour faire un dernier effort afin de parvenir à des résultats sur les différents enjeux en jeu.

Les membres ont adopté la Déclaration ministérielle d’Abu Dhabi dans laquelle ils se sont engagés à préserver et renforcer la capacité du système commercial multilatéral, avec l’OMC au cœur, à répondre aux défis commerciaux actuels.

La Déclaration ministérielle souligne la dimension du développement dans le travail de l’OMC, reconnaissant le rôle que le système commercial multilatéral peut jouer pour contribuer à la réalisation de l’Agenda 2030 des Nations Unies et de ses objectifs de développement durable.

Elle reconnaît également la contribution de l’autonomisation économique des femmes et de leur participation au commerce à la croissance économique et au développement durable.

Le ministre d’État au Commerce extérieur des Émirats arabes unis et président de la conférence, Thani bin Ahmed Al Zeyoudi, a remercié les membres pour leur engagement actif lors de la conférence.

La directrice générale de l’OMC, Ngozi Okonjo-Iweala, a déclaré que des progrès avaient été réalisés grâce aux contributions des membres.

«Continuons à retrousser nos manches pour faire avancer cette réforme et réaliser d’ici 2024», a-t-elle déclaré.

Les ministres ont également adopté une autre Décision ministérielle qui répond à un mandat vieux de 23 ans visant à réexaminer les dispositions de traitement spécial et différencié pour les pays en développement et les PMA afin de les rendre plus précises, efficaces et opérationnelles.