Le souverain de Sharjah inaugure le projet Tahr arabe

0
11

Le cheikh Dr Sultan bin Muhammad Al Qasimi, membre du Conseil suprême et souverain de Sharjah, a inauguré vendredi le projet Arabian Tahr dans le cadre de la nouvelle expansion du Centre de conservation de la montagne Al Hefaiyah, à Kalba. L’objectif est de fournir un grand environnement naturel pour l’élevage du tahr arabique en voie de disparition.
Il a également inauguré la zone des abris à daims parallèle à la zone protégée d’Al Hefaiyah, offrant ainsi une plateforme ombragée aux visiteurs pour observer les daims.
Après son arrivée au Centre de conservation de la montagne Al Hefaiyah, le cheikh Dr Sultan a écouté une explication détaillée sur les efforts de préservation des animaux et oiseaux rares et en voie de disparition, notamment le tahr arabique et l’ibex nubien, que le Centre a réussi à réinstaller dans les montagnes Al Hajar.
Il a également pris connaissance de la nouvelle expansion et de l’importance du centre dans la préservation de l’environnement montagneux, et de sa contribution à renforcer les plans de l’émirat visant à améliorer sa position dans la préservation de la diversité environnementale et biologique, tout en continuant à mettre en œuvre des initiatives pour la préservation continue de la vie naturelle et encourager la prolifération des espèces en danger de la vie animale en montagne.
Le souverain de Sharjah s’est ensuite rendu aux abris pour les daims, qu’il a supervisés le long de la clôture de la zone protégée de Hefaiyah sur la route de Kalba, représentant ainsi une plateforme ombragée pour accueillir les touristes, les visiteurs et les amoureux de la nature afin d’observer les daims.
Le cheikh Dr Sultan a assisté à la libération d’un groupe de gazelles de montagne en voie disparition, qui a été réinstallé et multiplié dans la réserve pour qu’elles puissent vivre dans leur environnement naturel.
Il a pris connaissance de la zone des parapluies, de ce qu’elle offre aux visiteurs, ainsi que de ses détails architecturaux et d’ingénierie les plus remarquables qui ajoutent un caractère esthétique à la ville de Kalba. L’ensemble comprend 26 parasols, ainsi qu’une clôture séparant les parasols de la réserve pour assurer la protection et la sécurité des daims et des animaux de montagne.
La zone des parasols offre une vue sur la forêt d’acacias à ombrelles, qui s’étend dans une plaine caillouteuse au pied des montagnes opposées, abritant un grand groupe de gazelles de montagne.
La zone des parasols est utilisée comme espace de repos idéal et lieu de rencontre pour les amateurs de sport et les familles. Elle comprend 52 sièges en aluminium moulé blanc avec des sections de bois traité de haute qualité pour les groupes. Les parasols se distinguent par leur design classique mêlé à des éléments d’architecture islamique en blanc et bleu, qui donnent à la ville de Kalba son identité architecturale unique.
Le projet comprend une route de service de 2,6 km et une promenade de 2,1 km. Les espaces adjacents aux abris ont également été plantés de plantes de la nature montagnarde pour améliorer l’atmosphère générale du lieu et augmenter les espaces ombragés disponibles, en plus de fournir un parking de 740 places le long de la route adjacente aux abris.
La zone protégée d’Al Hefaiyah abrite plus de 30 espèces différentes d’animaux de montagne. Le Centre de conservation de la montagne Al Hefaiyah, situé au pied des montagnes Al Hajar à côté de la ville de Kalba, est célèbre pour sa riche diversité biologique contenant une variété de plantes et d’animaux, mettant en évidence l’unicité de la région et l’harmonie des éléments naturels qui la composent.
Le tahr arabique est classé comme une espèce en voie de disparition. C’est un animal diurne qui vit en petits groupes, jusqu’à 16 ans, et pèse entre 15 et 40 kilogrammes. Il se concentre principalement sur les pentes escarpées près de l’eau, nage parfois et se nourrit d’eau, d’herbe, de petits arbustes, de feuilles et de fruits sauvages.
L’ibex nubien, quant à lui, est l’un des animaux qui se reproduisent dans les régions de la péninsule arabique.
La gazelle arabique se distingue par son regard attentif et ses excellents sens de l’ouïe et de l’odorat, ainsi que par son agilité et sa forme physique qui l’aide à échapper aux prédateurs. Elle peut atteindre une vitesse de 65 km/h et passe la journée dans son environnement préféré : les régions montagneuses ou les plateaux. Elle se nourrit de plantes, d’herbes, de feuilles et de cônes, et vit entre 8 et 13 ans, pesant entre 20 et 30 kilogrammes.
Le souverain de Sharjah était accompagné d’Abdul Rahman bin Mohammad bin Nasser Al Owais, ministre de la Santé et de la Prévention, ainsi que de hauts fonctionnaires, chefs et directeurs de services gouvernementaux et personnalités de la ville.