L’OMC crée un fonds de 50 millions de dollars pour entrepreneuses.

0
10

La directrice générale de l’Organisation mondiale du commerce, Ngozi Okonjo-Iweala, a lancé dimanche un fonds de 50 millions de dollars pour aider les entrepreneures des pays en développement à exporter davantage en utilisant les opportunités offertes par l’économie numérique.

Cette annonce a été faite en prévision de la 13ème conférence ministérielle de l’OMC qui s’ouvre le 29 février aux Émirats arabes unis.

Okonjo-Iweala, s’exprimant aux côtés du ministre d’État émirati du Commerce extérieur, Thani al-Zeyoudi, a déclaré que “cette initiative novatrice… incarne notre engagement collectif à autonomiser les femmes”.

“Nous avons besoin de solutions catalytiques pour résoudre le problème de financement auquel sont confrontées les femmes”, a-t-elle ajouté.

Le fonds aidera les entreprises dirigées par des femmes dans les pays en développement à adopter les technologies numériques et à accroître leur présence en ligne.

Zeyoudi a déclaré que son pays contribuerait à hauteur de 5 millions de dollars au fonds, ajoutant que “cette initiative nous permet de célébrer la précieuse contribution des entrepreneures et des entreprises dirigées par des femmes du monde entier et de reconnaître le rôle essentiel qu’elles jouent dans la croissance économique”.

“Alors que les femmes représentent la moitié de la population mondiale, elles ne contribuent qu’à 37 % du PIB mondial”, a-t-il souligné.

Le ministre saoudien du Commerce, Majid al-Kasabi, présent lors de l’annonce, l’a qualifiée de “jalon” et a déclaré que son pays était “déterminé” à soutenir l’autonomisation des femmes.

Okonjo-Iweala a déclaré qu’en rencontrant des entrepreneures, “un refrain commun parmi elles est le besoin d’un financement adéquat pour développer leurs entreprises et exploiter les vastes opportunités du commerce mondial”.